Vous êtes ici : Accueil > Ailleurs en France > Hérault (34) > Boujan-sur-Libron, commune de l’Hérault
Publié : 3 janvier

Boujan-sur-Libron, commune de l’Hérault

Sur la façade de l’église de Boujan-sur-Libron, une plaque en bronze surmonte la liste alphabétique des Morts pour la France de la commune.


Pas de nom de commune sur ce monument aux Morts, et une dédicace "patriotique" : "A nos Héros" qui surplombe un bronze présentant en relief un poilu tout équipé qui tend une coupe qu’un ange ailé lui remplit. Entre les deux, une colonnade comporte en son sommet un coq triomphant et chantant, avec une patte surplombant un casque (allemand ?).




Cette plaque en relief commémore-t-elle la Victoire ou l’arrivée "au ciel" du poilu Mort pour la France ?

Sous cette plaque une plaque de marbre comporte la liste des Morts pour la France, alphabétique et séparée en 2 colonnes par une palme de bronze, commémorant le Sacrifice, mais aussi la Victoire. Les Morts pour la France des conflits ultérieurs ont été rajoutés, de manière classique, au bas de la plaque.

Un nom a été rajouté au dessus de la palme, "Bru Joseph". Un poilu qui n’a été déclaré mort pour la France qu’en 1921 par le tribunal de Béziers (originaire de La Salvetat, un des "hauts cantons" de l’Hérault). Il est mort semble-t-il en novembre 1914, en Belgique, servant au 7e Bataillon Colonial du Maroc, mais son corps a dû disparaître lors des combats... ce qui semblerait indiquer que le monument a été inauguré (ou construit) avant 1921, et qu’il a été "oublié" sur la liste initiale... puis rajouté ensuite.
A gauche du monument, deux plaques rajoutées rappellent le souvenir du 18 juin 1940 (appel du général De Gaulle) et de Bir Hakeim, 1re "grande victoire" des Forces Françaises libres.