LYCÉE AUGUSTIN FRESNEL

Échange Bernay-Cloppenburg

lundi 17 juin 2019, par Équipe d’allemand

BILAN ÉCHANGE BERNAY-CLOPPENBURG 2018-2019

Déroulement du séjour à Cloppenburg
Le séjour à Cloppenburg en décembre 2018 a été riche en découvertes pour nos élèves. L’accueil dans la cantine a permis aux élèves de faire connaissance en toute tranquillité autour d’un buffet froid.
Le 1er jour, nous avons visité l’école, assisté au cours, fait un atelier d’écriture à la plume au Museumsdorf et nous avons été accueillis à la mairie. Pendant le week-end, les élèves ont découvert plus amplement la vie en famille.

Les excursions ont permis de travailler l’axe retenu pour le projet, à savoir l’idée de progrès. Nous avons donc visité le chantier naval de Papenburg et le musée « Universum » de Brême.
La période de décembre a été spécialement choisie afin de faire vivre à nos élèves l’ambiance de Noël qui règne en Allemagne.
Cet échange a permis de nombreux progrès en langue, il contribue à l’ouverture d’esprit de nos élèves. Plusieurs d’entre eux, plutôt timides en classe, ont surpassé cette barrière et ont depuis une attitude beaucoup plus active en classe. Ce projet contribue donc à un renforcement de l’estime de soi.

Déroulement du séjour à Bernay
Les correspondants allemands sont venus du 25 avril au 02 mai 2019. Après un accueil par Mme Jamelin et un petit-déjeuner français, ils ont pu découvrir notre établissement, participé aux cours et faire un rallye dans Bernay. Ils ont aussi fait une dégustation à l’aveugle de produits français et ont été accueillis à la mairie.
A leur tour les jeunes Allemands ont pu profiter du rythme de vie à la française lors du week-end en famille.
Les excursions à Rouen et à Paris ont été très appréciées, notamment la cité des sciences.
Ces temps forts ont permis aux élèves de renforcer leurs liens avec leurs correspondants.

Qu’en ont pensé les élèves ?
D’une manière générale, les commentaires des élèves sont unanimes. Auguste Rétiveau et Hugo Simon parlent d’une expérience enrichissante d’un point de vue humain, pédagogique et culturel. De même, la bonne ambiance au sein du groupe est notamment soulignée par Emma Deslandes et Mathis Meslet. Autre point positif souligné par Eloïse Romec : les dates du voyage aller (en Allemagne). Une majorité d’élèves a en effet apprécié l’atmosphère un peu féerique qui règne en Allemagne à Noël. A la lumière de ces commentaires, il semblerait opportun de pérenniser les éléments qui font recette.
Quelques axes d’amélioration sont néanmoins pointés par les élèves, qui souhaiteraient globalement faire plus d’activités avec les allemands (Lola Chary). Tiphaine Vaisson aurait par exemple souhaité faire le rallye avec eux. Dans le même ordre d’idées, Manon Robin pense qu’il aurait fallu prévoir une soirée d’accueil et une soirée de départ, en dehors de celles organisées par les élèves eux-mêmes.

Qu’en ont pensé les parents ?
Si les élèves ont, dans l’ensemble, tiré grand profit de cet échange, les parents ne sont pas en reste malgré le défi logistique souvent important.
Ainsi, Armelle Romec est d’avis que les élèves ont gagné en autonomie. Ils se sont notamment trouvés loin de leur famille et ont dû composer avec la distance géographique. De même, ils ont dû se concerter pour organiser des sorties entre-eux et apprendre à se gérer lors des moments de liberté qui leur étaient accordés, que ce soit dans les villes ou dans les musées.
Par ailleurs, l’un des principaux point forts soulignés par Mme Romec concerne la langue. Il est indéniable qu’un tel bain linguistique ne peut que renforcer l’attrait de l’allemand en permettant aux élèves de réutiliser leurs apprentissages dans des situations très concrètes et en facilitant la communication avec de jeunes allemands de leur âge.
Enfin, il est à souligner que ce type d’échange peut faire des émules. Les petits frères et petites sœurs, qui participent de fait aux différentes activités organisées par la famille, peuvent avoir envie de prendre part eux-mêmes, un jour, à un échange de ce type. Il y a là un cercle vertueux dont l’importance ne saurait être négligée.

Conclusion
Si cet échange n’a pas été exempt de problèmes, les points positifs l’emportent toutefois nettement. L’apprentissage de la différence, de la collectivité, de l’autonomie ainsi que les inévitables progrès linguistiques sont autant d’éléments porteurs qui donnent envie de repartir à l’aventure dans deux ans !